Paix, écologie, autogestion, alternatives...

Créons des alliances pour agir, partageons nos expériences, proposons des actions concrètes, changeons notre monde...
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 quelques plantes sauvages comestibles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ruldomo

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 30
Localisation : Opa Ĉupa 970VB47

MessageSujet: quelques plantes sauvages comestibles   Mar 29 Déc - 12:24

Recettes sur http://plantes.sauvages.free.fr/pages_recettes/index.html

renseignez vous sur internet avant toute utilisation parce que certaines de ces plantes peuvent avoir des "soeurs" toxiques.

Ache odorante
plante à l'origine des céleris cultivés.

Achillée millefeuille
on l'utilisait autrefois pour la conservation du vin.
Au printemps,les toutes jeunes feuilles sont comestibles en salade.

Airelle rouge
les baies sont parfaitement comestibles soit fraîches, soit en confiture ou compote ; elles ont les mêmes propriétés que celles de la myrtille plus connue.

Alkékenge
les physalis sont très utilisés en pâtisserie : gâteaux, tartes ou clafoutis mais aussi gelées et confitures les valorisent au mieux.
Il est habituellement cuit, mais il peut aussi se manger cru.En renversant l'enveloppe sur latige, on peut tremper le fruit entièrement ou à demi dans du caramel ou du chocolat fondu de manière à obtenir une friandise délicieuse.
On le consomme tel quel ou dans les salades de fruits et les salades composées.Très riche en pectine, on le cuisine en confiture ou en gelée. Il se conserve au plus 2 jours au réfrigérateur, recouvert d'un linge.

Angélique
la plante est utilisée pour la préparation de liqueurs, confitures et potages.

Arroche étalée
comme de nombreuses chénopodiacées sauvages, la plante est utilisée comme succédané de l'épinard.

Arum tacheté
la racine était autrefois utilisée comme aliment.

Benoîte commune
ses feuilles sont consommées en salade, potage ou légume. Les racines peuvent remplacer les clous de girofle.

Bette maritime
plante à l'origine des poirées (variété de bette, dite bette carde, dont on consomme les feuilles et les larges pétioles) et des betteraves cultivées.

Bourrache officinale
les fleurs sont utilisées confites dans du sucre.
Les jeunes feuilles peuvent être préparées en salades, plus matures, elles sont cuites en beignets.

Bourse à pasteur
les jeunes feuilles de la base sont consommées en salade ou en potage.

Bugle de Genève
la plante, jeune et tendre, est comestible et on la met dans la soupe avec les orties et le alIène.

Busserole
les fruits, qui sont des édules, ont un goût fade à l'état frais, mais ils sont excellents en confitures.

Caille-lait jaune
cette plante a la propriété de faire cailler le lait sans lui donner d'odeur, de là son nom. Les paysans l'employaient jadis pour préparer certains fromages.

Caltha
dans certaines régions, les boutons floraux étaient autrefois confits dans du vinaigre.

Campanule raiponce
autrefois, elle était cultivée comme légume dans les potagers. Ses racines, tendres et charnues, sont consommées crues ou cuites à la façon des carottes. Les feuilles peuvent être servies en salade.

Cardamine des près
les jeunes feuilles et les pousses printanières peuvent être mêlées à la salade pour en corser la saveur.

Carotte sauvage
certaines variétés sont cultivées.

Centaurée des montagnes
les fleurs séchées entrent dans la composition de certains thés.

Châtaignier
cuites, grillées, les châtaignes sont depuis fort longtemps un aliment apprécié et très nutritif.

Chénopode blanc
elle était autrefois consommée comme légume, ses jeunes feuilles étant préparées à la manière des épinards.

Chénopode-Bon-Henri
c’est l’épinard sauvage. Ses jeunes feuilles sont très bonnes en salade; à maturité elles deviennent un excellent légume cuit.

Chicorée sauvage
les racines torréfiées constituent un succédané du café très connu. Elles ne possèdent pas les défauts de celui-ci et apportent à l'organisme de précieux sels minéraux. On utilise aussi unevariété cultivée pour produire les racines utilisées après torréfaction.

Chou sauvage
plante à l'origine des différents chous cultivés.

Cognassier
plante mellifère. Les Grecs et les Romains faisaient de la confiture de coing avec du miel, ou encore du vin. Symbole d’amour et de fécondité, le coing servait de don nuptial.

Consoude officinale
les feuilles peuvent être utilisées en potages ou en salades.

Criste marine
la plante est consommée confite dans du vinaigre.

Cyclamen d'europe
autrefois, le bulbe était consommé.

Doronic à grandes fleurs
la plante est utilisée pour aromatiser les fromages suisses.

Églantier
les cynorhodonss sont utilisés en confitures ou en liqueurs. Les fleurs décorent les salades et les desserts.

Épilobe en épi
les feuilles et les jeunes pousses peuvent être consommées, mélangées à des potages ou des salades.

Érable platane
au printemps, l'Erable Platane produit du suc riche en fructose, s'écoulant des rameaux blessés.

Fenouil commun
la plante est utilisée comme aromate.

Fenouil des Alpes
jadis employé comme condiment et plante médicinale.

Fraisier des bois
les fraises sont très apréciées.
Les jeunes feuilles du printemps peuvent être employées comme tout autre légume, notamment pour les soupes.

Framboisier
les "fruits" font l'objet de cueillettes assidues...

Gaillet croisette
autrefois, la plante était utilisée comme présure.

Gaillet gratteron
certaines espèces ont la propriété de faire cailler le lait pour la fabrication des fromages.

Genévrier
les baies sont utilisées comme condiment ou pour préparer une eau-de-vie.
Les rameaux sont employés pour fumer certaines charcuterie.

Gentiane jaune
elle entre dans la composition de nombreuses liqueurs.

Grand Plantain
les feuilles sont consommées en potage ou salade.

Grande Ortie
les jeunes feuilles forment un excellent légume. On peut en faire des soupes.

Grassette des Alpes
les montagnards se servent des feuilles pour faire cailler le lait frais.

Hêtre
on consommait autrefois les faines dont on tirait également une huile de table.

Hysope
elle entre dans la préparation de liqueurs comme les chartreuses.
Les cuisiniers du Moyen Age utilisaient beaucoup les feuilles d'hysope hachées pour donner une saveur piquante aux soupes et aux rôtis.

Laiteron commun
ses feuilles sont consommées en salade.

Laitue des Alpes
ses feuilles à saveur amère peuvent être consommées en salades, potages ou légumes cuits.

Lamier rouge
ses jeunes pousses sont consommées, préparées en potage et légume.

Lierre terrestre
les feuilles sont consommées comme aromates pour des potages, des légumes et des préparations de boisson chaude.

Luzerne cultivée
elle est utilisé comme apport de protéines dans certains pays.

Mâche
la plante est cultivée pour l'alimentation.

Mâche carénée
la plante est consommée en salade, comme une autre espèce proche : la mâche potagère.

Mélisse
elle entre dans la composition de liqueurs réputées comme les chartreuses et la Bénédictine.
En cuisine, on l'emploie comme condiment dans la salade, le ragoût ou pour faire mariner un poisson.

Menthe aquatique
son parfum délicat la fait utiliser comme aromate pour certaines sauces et salades.

Menthe des champs
elle est cultivée pour la production d'essence de menthol.

Merisier
les fruits du Merisier sont employés en distillerie.

Myrtille
ses baies sont utilisées en pâtisserie.

Oxalis des bois
les feuilles peuvent être utilisées pour agrémenter des salades.
Note : Il convient de ne pas exagérer dans l'usage de cette plante ; des doses excessives peuvent causer des symptômes d'intoxication.

Panicaut des champs
ses racines entrent encore de nos jours dans la nourriture de certaines populations de montagne.

Pâquerette
les feuilles sont consommées en salade (par exemple avec des pissenlits), potage et légume. Autrefois, ses capitules étaient confits au vinaigre.

Pariétaire officinale
les feuilles sont consommées en potage.
Les jeunes feuilles sont comestibles et on les consomme comme tout autre légume. Elles sont excellentes dans les soupes avec les orties.

Petite Centaurée commune
la petite centaurée entre dans la composition de bien des vermouths, des vins aromatisés et des apéritifs.

Petite Mauve
les feuilles sont consommées en salade ou en potage.

Pimprenelle commune
plante cultivée dans les jardins pour son utilisation condimentaire.

Pin parasol
les grosses graines sont comestibles (pignes).

Pissenlit
les jeunes feuilles sont préparées en salade ou en légume.

Poule grasse
elle est consommée en salade.

Reine des bois
autrefois elle aromatisait certaines boissons alcoolisées.

Reine des près
les feuilles sont consommées en salade.

Renouée bistorte
au printemps, les feuilles de la base peuvent être cuites et incorporées à des potages ou deslégumes. Les jeunes pousses, on salade.

Romarin
plante aromatique.

Rosier des Alpes
les cynorrhodons sont consommés, préparés en confitures.

Salicaire commune
les jeunes feuilles sont consommées en salade, légume, ou potage.

Salicorne
les tiges tendres et charnues de la jeune salicorne récoltée en mai ou juin, croquantes et salées, peuvent se consommer crues, nature, en vinaigrette ou sous forme de condiment (marinée dans le vinaigre), seules ou en salade avec d’autres ingrédients.
Si on la récolte plus tard, il vaut mieux la passer quelques minutes à l'eau bouillante afin d'ôter le sel en excès. La salicorne se cuisine alors comme un haricot vert.

Salicorne ligneuse
la plante est parfois confite au vinaigre, consommée en salade.

Salsifis des prés
les jeunes tiges peuvent être consommées comme des asperges.

Sanguisorbe officinale
on emploie la pimprenelle ainsi que la petite pimprenelle (Sanguisorba minor) à l'état frais pour relever les salades. Leur goût rappelle
celui du concombre.

Sauge des prés
les jeunes feuilles cueillies au printemps peuvent être consommées en légume. A ne pas donner, toutefois, aux femmes enceintes.

Sauge sclarée
la sauge sclarée est largement employée pour aromatiser les vemouths et les liqueurs ainsi que pour donner un agréable parfum de muscat à certains vins.

Saxifrage à feuilles opposées
les fleurs de cette saxifrage sécrètent un liquide très sucré. Elle a été jadis la base sucrée des apports glucidiques.

Silène commun
les feuilles peuvent être consommées en potages, salades ou légumes et incorporées dans des omelettes.

Soude arbustive
la plante est consommée parfois sous forme de condiments en salade.

Soude maritime
la plante est consommée parfois sous forme de condiments en salade.

Sureau rouge
les baies sont comestibles mais les graines contiennent une substance vénéneuse qui n'est pas encore analysée. Il faut les enlever pour la préparation des confitures.

Thym serpolet
aromate traditionnel de nombreuses préparations (sauce, potage, grillade).

Trèfle des prés
ses feuilles sont consommées en salade ou en potage.

Tussilage
les jeunes feuilles peuvent être consommées en potages, salades et légumes.

Violette odorante
ses fleurs sont confites au sucre et colorées pour servir de décoration en pâtisserie.

Vipérine
les rosettes des feuilles de la base sont comestibles et on les utilise comme n'importe quellégume. Les cueillir en hiver ou au début du printemps parce que, plus tard, elles deviennent coriaces.
Revenir en haut Aller en bas
j douglas m



Messages : 7
Date d'inscription : 02/02/2010

MessageSujet: Re: quelques plantes sauvages comestibles   Jeu 4 Fév - 0:54

salut ruldomo !
est ce que tu aurais des references de bouquins sur les plantes sauvages comestibles? : comment les reconnaitre, comment les prelever?
merci a bientot
Revenir en haut Aller en bas
ruldomo

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 30
Localisation : Opa Ĉupa 970VB47

MessageSujet: Re: quelques plantes sauvages comestibles   Jeu 4 Fév - 22:35

Salut j douglas m,

Je te souhaite la bienvenue parmi nous, j'espère que tu t'y plairas.
Pour répondre à ta question, il existe de nombreux bouquins sur les plantes sauvages comestibles et je vais t'en citer quelque uns que j'ai dans ma bibliothèque:
-"La passion des herbes" de Jekka McVicar aux Editions Guy Saint-Jean
Ce livre se compose de diverses parties, dans la première tu trouveras des fiches sur de nombreuses plantes comestibles, médicinales ou/et cosmétiques: Espèce, Culture, vertus médicinale, autres usages mise en garde et usage culinaire qui s'accompagne de recettes, dans les autres il y a des conseils pour la culture comme la multiplication, le calendrier, des exemples de jardins etc....
-"Glaner dans la nature" de Pierre-Jean Corson aux Editions Minerva (vieux : 1999 mais peut être trouvé)
Ce livre est dans la même esprit que le précédent sauf qu'il est moins complet et il n'y a pas d'explications sur la culture par contre dans la premier il n'y a uniquement les plantes tandis que le second comprend aussi les arbres et arbustes sauvages.
-"Petit guide panoramique de PLANTES AROMATIQUES et condiments" de Robert Quinche aux Editions delachaux et niestle (mais peut être difficilement trouvable car assez vieux : 1972)
Ce livre ne parle pas des plantes sauvages mais des plantes aromatiques et il y a des recettes intéressantes.
-"La cuisine sauvage des haies et des talus"et "La cuisine sauvage au jardin" de Annie-Jeanne et Bernard Bertrand (il est un des auteurs qui ont fait le livre "Purin d'ortie et compagnie" avec Eric Petiot et Jean-Paul Collaert)
Ces livres donnent la description de 25 plantes et avec quelles autres plantes on peut les confondre ils donnent aussi 60 recettes à déguster.

Voilà pour les livres de plantes sauvages avec recettes maintenant les meilleurs  livres de ma bibliothèque pour bien reconnaitre les plantes sauvages :

-"Reconnaître facilement les plantes" par François Couplan (Editions Delachaux & Niestlé)

-"Le livre des bonnes herbes" et "Le livre des arbres, arbustes et arbrisseaux" par Pierre Lieutaghi (Edition Actes Sud).
Très bon livres dont la vocation initiale est de traiter des propriétés médicinales des végétaux, mais qui en fait aussi une bonne description, explique les périodes de cueillette, et donne même des usages culinaires, vétérinaires et même domestiques, en se laissant tenter parfois par l'anecdote d'un folklore local, d'une croyance païenne. Pour moi, les meilleurs!

-"Plantes des champs et de forêt" aux Editions Gründ (d'autre livres du même genre sont parus chez cet éditeur)

Enfin quelques liens intéressant :

-http://plantes.sauvages.free.fr/pages_recettes/index.html
-http://www.sebastien.michaud.net/fr/recettes/plantes_sauvage/recette_alpes.html
-http://eurekasophie.unblog.fr/tag/plantes-sauvages-recettes/
-http://cuisinesauvage.blogspot.com/search/label/sureau

voilà, bonne lecture...


Dernière édition par ruldomo le Sam 16 Nov - 20:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sherlock

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 18/11/2009
Localisation : Opa Ĉupa 970VB47

MessageSujet: Re: quelques plantes sauvages comestibles   Ven 5 Fév - 11:32

Youpi!
Et j'ajouterai que je viens de découvrir un site de téléchargement payant (2 à 5€), contenant beaucoup de livres intéressants, et pas que sur les plantes à manger! Ça ne devrai pas rester payant longtemps ce genre de choses... En attendant tant pis pour moi...
The lien:
http://www.groshadamsproductions.org/ouvrages/ouvrages.htm#plmed

Je sais pas trop me servir d'internet et je sais que c'est pas bien, mais si quelqu'un peut le faire, ça serai bien que celui qui achète envoie aussi sur un site de téléchargement gratuit, ou le signale pour l'envoyer directement a celui qui veut... Enfin, on se comprends quoi. Vive l'électronique. Je veux bien acheter 2 livres et partager pour, au bout du compte, en avoir 10, voyez vous?
Oups, je m'éloigne du thème là.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: quelques plantes sauvages comestibles   

Revenir en haut Aller en bas
 
quelques plantes sauvages comestibles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A la découverte des plantes sauvages comestibles (e-book gratuit)
» stage dégustation plantes sauvages et survie dans nature
» Reconnaître les plantes sauvages comestibles
» Calendrier des cueillettes de plantes sauvages
» Couplan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paix, écologie, autogestion, alternatives... :: AUTOGESTION :: Autonomie Alimentaire :: Recettes-
Sauter vers: